frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

RECHERCHE sur le site


BLOG, Actualités, débats, propositions


FORUM TECHNIQUE


Code de la route et circulations douces


Code de la route et aménageurs


LEGISLATION Loi handicap, PDU, PLD, Loi sur l'air, etc.


Déplacements des piétons valides  et handicapés


Déplacements des cyclistes


Schéma des des Circulations Douces et Charte du CG de l'Essonne


Aménagements et  Voies  Vertes en Essonne


Manifestations et Balades 


Espace enfants

Sécurité, code, jeux, tests,

pédagogie


 

vers législation  

 mis en ligne 27 mai 2014

AMENAGEURS  

La FCDE s'adresse aux aménageurs de voirie

Décideurs politiques et techniques votre mission doit être de tout faire pour rendre applicables les prescriptions du Code de la route.  Bien qu'il y ait eu de gros progrès pour la modération de la vitesse, et la prise en compte des piétons et des cyclistes,  l'article ci-dessous, rédigé il y a 10 ans, reste valable pour l'essentiel.

A propos de la ligne blanche abusive, le PAMA prévoit de modifier le Code pour rendre possible son franchissement par les automobilistes pour dépasser un vélo (véhicule lent).  C'est le seul moyen qui reste pour ne pas dépenser des sommes colossales à effacer les milliers de kilomètres de ligne blanche continue abusive. 

A propos des resserrements bétonnés, on constate avec la multiplication des giratoires que trop d'entre eux "invitent" les automobilistes à la faute dans l'entonnoir de sortie. S'il est très évasé, il n'est pas évident pour un cycliste de se protéger en en  occupant le milieu quand il y a une file de voitures. Le rique est que si une voiture le dépasse, d'autres suivront, jusqu'à le raser à moins d'un mètre.

 

2014 : Code de la rue, code de la route, et PAMA Plan d'actions pour les mobilités actives.( à suivre)

Code de la route et circulations douces

Panneaux d'obligation et panneaux d'indication

Ligne blanche non franchissable et ligne de dissuasion discontinue (T3 ) pour dépassement de véhicules lents 


mis en ligne en 2004

Le Code de la route s'adresse à des citoyens responsables. Le non-respect de ses règles est le premier facteur d'aggravation des risques propres à tout déplacement. Les résultats positifs des récentes campagnes de sécurité automobile engagées par le Gouvernement  montrent qu'une volonté politique forte a changé en quelques mois le comportement de la majorité des conducteurs français. 

Raison de plus pour que la FCDE poursuive avec encore plus de fermeté son combat  pour la prise en compte réelle des piétons et cyclistes dans tous les projets de voirie quels qu'ils soient. Elle continuera à lutter contre les prétendus aménagements de sécurité "passive", tels que bétonnages, abus des bandes blanches continues, et rétrécissements systématique des chaussées sans redistribution vers les usagers non motorisés de l'espace récupéré. Elle refusera les aménagements qui sous prétexte de sécurité, ont pour but principal  "d'ouvrir le parapluie" contre la mise en cause des décideurs en cas d'accident et de faire" porter le chapeau" aux usagers accusés d'imprudence ou de maladresse. 

La FCDE se réjouit bien sûr de la diminution du nombre de tués sur les routes, obtenue  pour l'essentiel par la réduction de la vitesse des automobiles, facteur aggravant dans les accidents. Mais elle n'aura de cesse que soit appliquée la loi prévoyant  "L'amélioration de la sécurité de tous les déplacements, notamment en définissant un partage modal équilibré de la voirie pour chacune des différentes catégories d'usagers et en mettant en place un observatoire des accidents impliquant au moins un piéton ou un cycliste ». 

A-t-on des statistiques fiables de l'observatoire annoncé  montrant clairement une diminution des accidents où des piétons ou des cyclistes sont blessés ? Nous avons des témoignages révélant des accidents graves catalogués "de voirie" ou tout simplement non répertoriés parce que les blessés n'ont pas fait de constat ou déposé de plainte puisqu'ils étaient apparemment victimes de leur propre maladresse, alors que, pour partie, l'aménagement était cause de l'accident. 

C'est la raison pour laquelle la FCDE se montre exigeante sur la qualité des aménagements, dans une vision de démocratie participative qui privilégie le dialogue et la concertation sans complaisance avec les décideurs et aménageurs. 

Trop souvent, persuadés de bien faire pour assurer la sécurité des usagers des circulations douces, les aménageurs font des choix techniques qui ne respectent ni la lettre, ni l’esprit du Code. 

Les modifications au Code de la route de 1998 pour améliorer la sécurité des cyclistes,  précisent bien leur droit de circuler dans des conditions correctes sur la plupart des routes. Pourtant, des infrastructures récentes ne mettent pas les automobilistes prudents dans la situation de pouvoir respecter le code de la route à la lettre ! 

De même, cinq ans après la décision de créer de nouveaux panneaux indiquant que la plupart des prétendues pistes cyclables ne sont pas obligatoires,  les anciens panneaux de police n'ont pas été enlevés, et donnent toujours aux cyclistes l'obligation absurde d'avoir à les emprunter ! 

Ligne blanche non franchissable et ligne de dissuasion discontinue (T3) pour dépassement de véhicules lents 

Panneaux d'obligation et panneaux d'indication

 

 

 

haut de page .